Actualité

Les experts d'Afrique orientale et australe appellent à réaffirmer les engagements en matière d'éducation sexuelle et de services de santé

12 août 2013

Lors d'une récente réunion au Botswana, un groupe de haut niveau composé de spécialistes de l'éducation et de la santé sexuelle et reproductive d'Afrique orientale et australe a mis en avant la nécessité d'une éducation sexuelle de bonne qualité, prenant en compte l’égalité des genres, qui préparera les adolescents à la puberté, aux relations, tout en permettant d'éviter les grossesses non désirées et le VIH. Ils ont également insisté sur le fait que les pays doivent fournir un meilleur accès à des services de santé adaptés aux besoins des jeunes, qui proposent des moyens de contraception, des tests confidentiels de dépistage du VIH et des IST, des moyens de prévention, un traitement et des soins anti-VIH, le suivi des grossesses et un accouchement sans danger, ainsi que des options sûres en cas de grossesse non désirée. Le mariage des enfants et la violence sexiste ont été cités comme les obstacles actuels qui empêchent les adolescents et les jeunes de parvenir à faire valoir leurs droits à l'éducation et à la santé.

Les participants ont également demandé aux ministres de la santé et de l'éducation de la région de signer un nouvel engagement à travailler en étroite collaboration afin d’améliorer l'accès à une éducation sexuelle et des services de santé de haute qualité. Cet engagement, qui doit être signé en décembre 2013, avant la Conférence internationale sur le sida en Afrique, nécessitera la réalisation par les pays d’une analyse précise des besoins réels des jeunes, et la volonté de repenser les normes sociales concernant la sexualité des jeunes.

Cette réunion, qui s'est tenue à Gabarone, au Botswana, les 30 et 31 juillet, était la première rencontre en face à face de ce groupe de haut niveau, présidé par le Professeur Sheila Tlou, Directrice régionale de l'ONUSIDA et ancienne membre du Parlement et Ministre de la Santé du Botswana. La Première dame de Tanzanie, Mama Selma Kikwete, a ouvert la réunion.

Déclarations

Nous allons travailler main dans la main avec les jeunes, les parents et les communautés en général, pour faire en sorte que nos dirigeants mettent leur bien-être au centre des préoccupations nationales et du partage des ressources.

Sheila Tlou, Directrice de l'équipe de l'ONUSIDA d'appui aux régions pour l'Afrique orientale et australe