Actualité

Le Vice-Président de l'Afrique du Sud passe en revue les progrès réalisés dans son pays par la riposte au VIH

18 janvier 2013

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, a rencontré le Vice-Président de l'Afrique du Sud, Kgalema Motlanthe, et le Ministre sudafricain de la Santé, le Dr Aaron Motsoaledi, le 18 janvier. La réunion a débuté avec une analyse des progrès réalisés par la riposte au VIH en Afrique du Sud ces dernières années. Le Vice-Président a attribué l'essentiel des victoires constatées au niveau national au Ministère de la Santé et plus particulièrement au Ministre de la Santé. Le Dr Aaron Motsoaledi a évoqué les principales réalisations au sein de son pays, et notamment le fait que 70 % des personnes qui ont besoin d'un traitement antirétroviral vital soient désormais couvertes.

M. Sidibé a salué les avancées effectuées dans le pays mais a ajouté que la stigmatisation et la discrimination restaient des obstacles à l'accès au traitement et que le silence entourant les personnes qui vivent avec le VIH devait être brisé.

Déclarations

Je remercie l'ONUSIDA qui nous donne les grandes lignes à suivre. La riposte au VIH a réellement tiré bénéfice de l'implication de l'ONUSIDA. Sans les personnes qui m'entourent, les obstacles auraient été insurmontables.

Kgalema Motlanthe, Vice-Président de l'Afrique du Sud

En avril 2010, le Président de l'Afrique du Sud a lancé une grande campagne de conseil et de dépistage du VIH. À cette date, nous ne comptions que 923 000 personnes sous traitement. Aujourd'hui, 1,9 millions de personnes bénéficient d'un traitement, en grande partie grâce à cette campagne. Notre objectif pour 2015 est de traiter 2,5 millions de personnes, et je pense que nous sommes en bonne voie pour atteindre ce chiffre.

Le Dr Aaron Motsoaledi, Ministre de la Santé

Nous devons briser la conspiration du silence autour du VIH. Les changements ne peuvent être mis en œuvre que si les communautés y prennent part.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA