Actualité

Le premier Forum mondial des femmes francophones promeut les droits des femmes

20 mars 2013

Plus de 400 femmes décidées à garantir le respect des droits fondamentaux pour les femmes, leur accès à l'école et à l'éducation, l'égalité des sexes ou la représentation des femmes dans la sphère politique se sont rassemblées à Paris le 20 mars à l'occasion du premier Forum mondial des femmes francophones.

Ce forum a été l'occasion de partager des expériences et de trouver des moyens de promouvoir les droits des femmes et de garantir l'égalité des sexes dans les pays francophones. Les participants ont mis au point un plan d'action qui sera remis au Président de la République française et au Secrétaire général de la Francophonie.

Au cours de cet événement, l'ONUSIDA a présenté un nouveau rapport intitulé 5 mesures en faveur des femmes dans le cadre de la lutte contre le VIH dans l'espace francophone, qui décrit 5 mesures pour relever les défis auxquels les femmes et les filles sont confrontées et les soutenir en tant que partenaires dans la riposte au sida.

Déclarations

Nous ne pouvons pas accepter et nous n'accepterons pas tout ce qui limite l'accès des femmes à la santé et à l'éducation. Nous ne pouvons pas accepter et nous n'accepterons pas que les femmes puissent être victimes de violences sexuelles. La liberté, l'égalité, la dignité des femmes est une cause universelle.

François Hollande, Président de la République française

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les femmes et les filles sont vulnérables au sida, notamment l’inégalité entre les sexes, les violences et les violations de leurs droits sexuels et reproductifs. Les sociétés peuvent changer, en renforçant l’autonomisation des femmes et des filles dans les domaines social, économique et politique et en les impliquant en tant que partenaires et leaders de la riposte au sida. Les mesures proposées dans ce rapport contribuent à un état de santé et un avenir meilleurs pour les femmes et les filles dans l’espace francophone. Faisons-en une réalité.

Yamina Benguigui, Ministre déléguée chargée de la Francophonie, République française

Les hommes et les femmes manifestent un intérêt commun à relever ces défis. Au moyen d’une participation équitable et effective, les femmes des États membres de l’Organisation internationale de la francophonie peuvent exploiter leurs propres compétences et ressources afin de concrétiser les objectifs communs de zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA