Actualité

L'ONUSIDA et d'autres organisations de promotion de la santé soutiennent la nouvelle initiative de lutte contre la tuberculose et le VIH en Afrique

20 mars 2013

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, a rejoint des leaders dans le secteur de la santé du continent africain et d'autres organisations internationales pour soutenir un nouvel élan en faveur de l'accélération des progrès de la lutte contre la tuberculose et le VIH. Cette initiative a été présentée à l'occasion d'une conférence de presse organisée à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 20 mars, et sera lancée officiellement le 21 mars à Mbabane, Swaziland.

L'initiative inclut un ensemble de nouveaux instruments, pour plus de 120 millions de dollars US au total, qui seront utilisés pour accélérer les progrès accomplis dans la lutte contre la tuberculose et le VIH au cours des 1 000 prochains jours. Cette initiative sera mise en œuvre avec les pays de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) pour atteindre les objectifs internationaux consistant à réduire de moitié les décès causés par la tuberculose et liés au VIH d'ici 2015.

M. Sidibé et d'autres leaders dans le secteur de la santé signeront demain la Déclaration du Swaziland lors du lancement officiel de l'initiative.

Déclarations

Dans la région de la SADC, la tuberculose et le VIH se sont associés et ont eu un effet totalement dévastateur ; ce qu'il nous faut désormais, c'est une réponse d'urgence à ce phénomène.

Benedict Xaba, Ministre de la Santé du Swaziland

Nous devons établir une priorité en faveur des actions dans les points chauds, comme la tuberculose dans l'industrie minière. Les nouveaux partenariats que nous constatons aujourd'hui entre les gouvernements, le secteur privé et les agences internationales peuvent et doivent orienter nos efforts renouvelés au cours des 1 000 prochains jours.

Dr Aaron Motsoaledi, Ministre sudafricain de la Santé

Nous avons le pouvoir d'arrêter la tuberculose et le VIH dans leur élan. Nous devons appliquer une tolérance zéro pour les systèmes parallèles de la tuberculose et du VIH. Si nous ne parvenons pas à combler les manques de financement et à nous focaliser sur les points chauds en matière de VIH et de tuberculose, l'Afrique subsaharienne pourrait se retrouver confrontée à une catastrophe encore aggravée en ce qui concerne le VIH et à une tuberculose résistante aux médicaments.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Nous avons 1 000 jours pour atteindre les objectifs internationaux consistant à réduire de 50 % la mortalité due à la tuberculose et les décès causés par la tuberculose/VIH d'ici 2015. Ensemble, nous générons un nouvel élan vers la fin de la tuberculose et de l'épidémie conjointe de tuberculose et du VIH dans la SADC.

Dr Lucica Ditiu, Secrétaire exécutive du Partenariat Halte à la tuberculose