Actualité

Le Royaume du Bahreïn et l'ONUSIDA s'engagent à intensifier leur coopération

23 mai 2013

Au cours d'une réunion organisée le 23 mai à Genève, le Dr Sadiq AbdulKarim Al Shehabi, Ministre de la Santé du Royaume du Bahreïn, et Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, ont confirmé le renforcement de la coopération entre l'ONUSIDA et le Ministère de la Santé.

M. Sidibé a félicité le Ministre Al Shehabi pour son leadership sur le territoire du Bahreïn dans la riposte à l'épidémie du sida. Il a aussi demandé au Dr Al Shehabi de soutenir des initiatives nationales et régionales visant à prévenir les nouvelles infections à VIH chez les enfants d'ici 2015 et d'accélérer l'élargissement du traitement anti-VIH dans les pays arabes.

Le Dr Al Shehabi a salué le partenariat avec l'ONUSIDA et s'est engagé à inscrire le VIH à l'agenda du Conseil de coopération du Golfe, actuellement présidé par le Royaume du Bahreïn.

Les pays arabes font partie des régions du monde où l'épidémie de VIH progresse le plus rapidement. Entre 2001 et 2011, les estimations concernant le nombre de personnes vivant avec le VIH dans les pays arabes font état d'une augmentation considérable, de 170 000 à 230 000 personnes. Le nombre de décès liés au sida et de nouvelles infections à VIH a aussi augmenté de façon substantielle. Entre 2001 et 2011, les décès liés au sida ont augmenté de 32 % et, depuis 2001, le nombre de personnes nouvellement infectées par le virus dans les pays arabes a augmenté de plus de 47 %, passant ainsi de 19 000 à 28 000. Des études récentes laissent à penser que des épidémies concentrées émergent au sein des populations clés les plus exposées au risque d'infection à VIH dans de nombreux pays de la région.

Déclarations

Nous pensons que le Bahreïn tirera avantage de cet appui technique renforcé apporté par l'ONUSIDA. Nous ferons aussi de notre mieux pour soulever le problème du VIH au sein du Conseil pour la coopération du Golfe, que nous présidons actuellement.

Son Excellence le Dr Sadiq AbdulKarim Al Shehabi, Ministre de la Santé, Royaume du Bahreïn

Les pays arabes ont la formidable opportunité de mettre fin à l'épidémie du sida. La prévalence du VIH reste faible, les ressources nécessaires sont disponibles et de nombreuses informations sont disponibles pour développer des politiques éclairées et des programmes innovants.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA