Actualité

Le dialogue africain de la Commission de l'ONUSIDA et du Lancet appelle à placer la fin du sida au cœur des priorités de l'agenda après 2015

04 novembre 2013

Le premier d'une série de dialogues régionaux organisés par la Commission de l'ONUSIDA et du Lancet : Du sida à la santé durable a eu lieu le 3 novembre à Addis Abeba. L'un des principaux messages qui est ressorti de cette consultation est la nécessité d'inclure des objectifs ambitieux et quantifiables pour mettre fin au sida dans l'agenda pour le développement après 2015.

Co-organisé par la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA) et l'ONUSIDA, ce dialogue centré sur l'Afrique s'est tenu en marge de la Réunion régionale africaine de consultation sur les objectifs de développement durable. Le but de cette consultation est de susciter le débat sur la manière de s'assurer que les progrès accomplis dans la riposte au sida se poursuivront dans le nouvel agenda pour le développement en cours d'élaboration, qui doit remplacer les Objectifs du Millénaire pour le développement arrivant à échéance en 2015.

Parmi les participants figuraient des responsables de la Commission de l'Union africaine et des Communautés économiques régionales, des ministres, des ambassadeurs, des députés africains, ainsi que des représentants de la société civile, y compris des réseaux de personnes vivant avec le VIH, des jeunes, du secteur privé et des Nations Unies et d'autres organisations internationales.

Durant les semaines à venir, d'autres dialogues régionaux sont prévus en Amérique latine (18 novembre), en Asie-Pacifique (19 novembre), en Afrique australe (7 décembre) et en Europe de l'Est-Asie centrale (13 décembre). Les résultats de ces dialogues permettront d'éclairer les recommandations de la Commission de l'ONUSIDA et du Lancet, qui doivent être présentées début 2014.

Déclarations

Bien que le sida reste la principale cause de décès en Afrique, les récentes avancées scientifiques spectaculaires me confortent dans ma conviction que nous pouvons mettre fin au sida en Afrique. Pour y parvenir, j'appelle l'Afrique à veiller à ce que le sida occupe une place prédominante dans le prochain cadre de développement mondial.

Dr Speciosa Wandira-Kazibwe, Envoyée spéciale des Nations Unies pour le VIH/sida en Afrique

Mettre fin au sida est un élément fondamental de la vision qu'a l'Afrique des objectifs de développement durable : cela nécessitera une responsabilité partagée et une solidarité mondiale, ainsi que des approches plus inclusives.

M. Assane Diop, Directeur de la Division des politiques sociales et du développement et Conseiller spécial auprès du Secrétaire exécutif de l'UNECA

Je suis issu de la génération qui n'a jamais connu de monde sans VIH. Mon rêve est de voir comment le monde sera sans sida.

M. Zerihun Mammo, Représentant du Réseau panafricain des jeunes leaders des Nations Unies pour l'accomplissement des OMD