Actualité

Le Président Dos Santos promet de redoubler d'efforts dans la riposte au VIH de l'Angola

07 octobre 2013

Le Président angolais José Eduardo dos Santos a déclaré que son pays était engagé pour mettre un terme aux nouvelles infections à VIH chez les enfants et améliorer l'accès au traitement anti-VIH. Il a fait part de cet engagement à l'occasion d'une rencontre avec le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, le 7 octobre à Luanda, capitale de l'Angola.  

Depuis 2002, année de la fin de la guerre civile qui a secoué le pays durant 27 ans, l'Angola a très vite évolué pour devenir l'une des économies qui connaissent la croissance la plus rapide au monde, et le gouvernement reconstruit progressivement les infrastructures publiques.

M. Sidibé a félicité le Président pour son leadership et son engagement dans la transformation pacifique et économique de l'Angola, et l'a invité à relever le double défi de veiller à ce que tous les bébés naissent sans le VIH et à ce que tous les Angolais vivant avec le VIH aient accès à un traitement antirétroviral vital.

L'Angola est l'un des rares pays d'Afrique où les nouvelles infections à VIH et les décès dus au sida ont augmenté ces dix dernières années. Les nouvelles infections à VIH sont passées de 19 000 en 2001 à 28 000 en 2012, soit une hausse de 47 %. Les décès dus au sida ont augmenté de 8 400 en 2001 à 13 000 en 2012. La couverture du traitement antirétroviral chez les adultes comme chez les enfants est également très faible en Angola. Seulement 15 % des enfants et 48 % des adultes éligibles à un traitement selon les directives 2010 de l'Organisation mondiale de la Santé y ont eu accès en 2012.

Déclarations

Je suis un leader pragmatique et ce dont j'ai besoin, c'est d'un plan avec deux actions claires pour 2015 : veiller à ce qu'aucun bébé ne naisse avec le VIH et s'assurer que chaque Angolais vivant avec le VIH ait accès au traitement. L'Angola a encore une longue route à parcourir pour venir à bout de l'épidémie de VIH, mais nous allons la parcourir tous ensemble.

José Eduardo dos Santos, Président de l'Angola

L'Angola a parcouru un long chemin pour devenir l'une des économies enregistrant la croissance la plus rapide au monde. Sous le leadership solide du Président Dos Santos, ce pays peut s'appuyer sur ces acquis pour mettre un coup d'arrêt à l'épidémie de VIH et en inverser la tendance.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA