Reportage

Le Président Museveni s'engage à redoubler d'efforts pour la riposte nationale au sida en Ouganda

18 septembre 2013

Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé a rencontré le Président ougandais Yoweri Kaguta Museveni à la State House à Entebbe. Photo reproduite avec l'aimable autorisation de la State House, Ouganda.

Le Président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, a réaffirmé l'engagement de son pays pour mettre fin à l'épidémie de sida lors d'une rencontre avec le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, et l'Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour le VIH/sida en Afrique, le Dr Specioza Wandira Kazibwe. Cette réunion, qui s'est tenue le 17 septembre dans les locaux de la State House à Entebbe, a été l'occasion de passer en revue les progrès récents accomplis par la riposte au sida en Ouganda.

« Sous le leadership du Président Museveni, l'Ouganda occupe une position unique pour réaffirmer son rôle et sa renommée en tant que « success story » de la riposte au sida en Afrique », a déclaré M. Sidibé.

À la fin des années 1990, l'Ouganda était reconnu au niveau international comme une réussite africaine dans ce domaine, avec la réduction de taux d'infection à VIH élevés et un accès élargi à des traitements vitaux pour les personnes vivant avec le VIH. Cependant, entre 2006 et 2011 sont apparus des signes d'essoufflement de ce succès passé, avec une augmentation des nouvelles infections à VIH.

En Ouganda, les nouvelles infections à VIH sont passées de 120 000 en 2005 à 160 000 en 2011, avec une légère baisse en 2012 : le nombre de nouvelles infections à VIH pour 2012 est estimé à 140 000.

En 2012-2013, l'Ouganda a connu une avancée importante en élargissant sa riposte nationale au sida fondée sur des données probantes. Durant la seule année 2012, 193 000 personnes vivant avec le VIH ont été intégrées dans le programme de traitement national. Le Ministère de la Santé ougandais étend également sa stratégie de prévention du VIH afin de réduire le nombre de nouvelles infections en Ouganda.

Sous le leadership du Président Museveni, l'Ouganda occupe une position unique pour réaffirmer son rôle et sa renommée en tant que « success story » de la riposte au sida en Afrique

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Démontrant son engagement envers la riposte au sida, le Président Museveni a fait part de sa volonté d'intervenir lors de l'événement de haut niveau à venir concernant l'Objectif du Millénaire pour le développement n° 6 et le traitement anti-VIH organisé par l'ONUSIDA en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui aura lieu le 23 septembre 2013.

Dans le cadre de la visite officielle, M. Sidibé et le Dr Kazibwe se sont joints au Ministre ougandais des Collectivités territoriales, Hon. Adolf Mwesige, pour une rencontre avec des responsables locaux des 112 districts du pays. Ils ont invité les autorités de ces districts à accélérer leurs efforts afin de veiller à ce que les services de soins intégrés soient accessibles aux personnes vivant avec le VIH au sein de leurs communautés.

« La constitution de l'Ouganda stipule que le peuple est souverain et que les responsables élus sont au service du peuple », a déclaré le Dr Kazibwe. « Les personnes qui vous ont élus réclament à grands cris que vous vous assuriez que les ressources sont mobilisées pour améliorer l'accès aux services anti-VIH et à la santé au niveau des districts », a-t-elle ajouté.

À l'occasion de sa visite officielle de deux jours en Ouganda, M. Sidibé a également rencontré le Porte-parole du Parlement ougandais, des députés de la Commission parlementaire sur le VIH/sida, ainsi que des représentants d'organisations de la société civile et du secteur privé. Parmi les thèmes évoqués : la nécessité de garantir l'équité sociale et le respect des droits humains des populations les plus exposées au risque d'infection à VIH ; la production régionale de médicaments contre le VIH ; et l'importance d'accroître la part des ressources nationales dans l'appui à la riposte au sida dans le pays.