Actualité

Vingt ans après, le Rwanda rend hommage à la mémoire des victimes du génocide

07 avril 2014

Le 7 avril, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon et le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé se sont joints au Président Paul Kagame et à la Première dame Jeannette Kagame, à des chefs d'État africains, à des représentants de la communauté internationale et à la population rwandaise pour allumer la flamme nationale du deuil. Cette flamme continuera de brûler pendant les 100 prochains jours au Kigali Genocide Memorial Centre en hommage aux victimes du génocide.

Depuis 1994, le Rwanda, avec le soutien de la communauté internationale, a accompli des progrès remarquables pour traduire en justice les auteurs du génocide et reconstruire une nation pacifique, saine et productive à travers une stratégie de santé et de développement équitable.

Des actes de violence sexuelle perpétrés à grande échelle à l'encontre des femmes et des filles pendant les 100 jours qu'ont duré les massacres ont laissé de nombreuses survivantes du génocide rwandais avec une infection à VIH. Cependant, au cours de ces 20 dernières années, le Rwanda a fait des efforts significatifs pour intensifier la riposte nationale au sida. En 2012, le nombre de personnes vivant avec le VIH était estimé à 210 000 au Rwanda, avec 81 % des personnes éligibles à un traitement anti-VIH selon les directives 2013 de l'Organisation mondiale de la Santé ayant eu accès à un traitement antirétroviral. Les nouvelles infections à VIH au Rwanda ont baissé de 54 % entre 2001 et 2012, passant de 17 000 à 7 800, tandis que les décès dus au sida ont nettement diminué, passant de 23 000 à 5 600 sur la même période. Le Rwanda est en bonne voie pour assurer l'accès universel aux services de prévention, de traitement, de soins et d'appui en matière de VIH.

Déclarations

« Nous honorons leurs vies par le souvenir et la réflexion, mais aussi en faisant tout ce que nous pouvons pour améliorer les moyens de protection et de riposte et mettre les populations à l'abri des génocides et autres atrocités. Restons solidaires, restons unis. Tel est notre engagement envers le Rwanda et envers le monde. »

Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies

Déclarations

« Nous n'avons pas connu le génocide pour devenir un peuple meilleur. Cela n'aurait tout simplement jamais dû arriver. Aucun pays, ni en Afrique ni ailleurs, ne doit devenir un autre Rwanda. Mais si les choix d'un peuple ne sont pas éclairés par la lumière de l'histoire, le danger reste toujours présent. »

Paul Kagame, Président du Rwanda

Déclarations

« Nous sommes ici aujourd'hui pour réfléchir à l'une des périodes les plus sombres de notre histoire, qui a vu mourir un million de Rwandais et souffrir de mutilations brutales et de viol des milliers d'autres. Nous sommes ici également pour montrer que nous sommes solidaires du gouvernement et du peuple rwandais pour construire un pays puissant économiquement et socialement, qui soit juste et sûr pour tous. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA