Actualité

Les chefs religieux d'Éthiopie lancent un appel pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030

11 juillet 2014

Les responsables des principaux groupes religieux d'Éthiopie ont annoncé leur position commune en faveur de la fin de l'épidémie de sida d'ici 2030 à l'occasion d'une réunion de consultation organisée le 10 juillet à Addis Abeba, en Éthiopie.

Dans un document conjoint, les chefs religieux ont lancé un appel au gouvernement éthiopien pour défendre les principes de dignité humaine, d'égalité et d'équité et militer pour l'inclusion d'un engagement sur la fin de l'épidémie de sida dans l'agenda pour le développement durable après 2015. Ils ont également promis de s'engager personnellement et activement dans les efforts du pays pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030.

L'événement était organisé conjointement par le Forum interreligieux éthiopien pour le dialogue et l'action en faveur du développement et l'ONUSIDA, en collaboration avec Christian Aid, Norwegian Church Aid et DanChurchAid. Il a réuni plus de 80 participants représentant des institutions religieuses, des ministères du gouvernement et la société civile, notamment les réseaux de personnes vivant avec le VIH et des associations de jeunes.

Déclarations

« Nous devons tous comprendre que la question du VIH n'est pas réglée, et c'est pourquoi nous devons étendre notre appel aux organismes concernés pour l'intégrer dans le cadre de développement après 2015. »

Abune Mathias, Patriarche de l'Église orthodoxe d'Éthiopie

Déclarations

« Dans un contexte où le sida continue d'affecter cruellement notre société, si le virus ne devient pas un domaine de priorité à part entière dans l'agenda après 2015, il fera certainement payer un lourd tribut à des pays en développement comme l'Éthiopie. »

Cheikh Kiyar Mohammed, Président du Conseil islamique suprême d'Éthiopie

Déclarations

« L'épidémie de sida n'est pas finie et l'autosatisfaction mènera automatiquement à sa résurgence. »

Warren Naamara, Directeur national de l'ONUSIDA

Déclarations

« Il est très difficile de réfléchir au développement mondial sans tenir compte du bien-être des populations. »

Dereje Alemayehu, Directeur exécutif du Réseau des réseaux des personnes séropositives au VIH en Éthiopie (NEP+)