Actualité

Donner le tempo : le forum mondial se penche sur la feuille de route pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les personnes transsexuelles

19 juillet 2014

Le rôle de leadership essentiel que les gays, les autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les personnes transsexuelles continuent de jouer dans le renforcement et l'accélération de la riposte mondiale au sida a été reconnu lors d'un événement d'importance à la veille de la 20e Conférence internationale sur le sida à Melbourne, en Australie.

Pendant deux jours, le Forum mondial sur les HSH et le VIH, organisé les 19 et 20 juillet sur le thème « Donner le tempo », a réuni des militants, des porte-paroles, des chercheurs, des décideurs politiques et des représentants des donateurs mondiaux et d'organisations multilatérales, notamment le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé.

Les participants ont évoqué la manière dont les gays, les autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les personnes transsexuelles peuvent mettre en avant un agenda qui donne le tempo et s'appuie sur leur contribution historique au pilotage de la riposte internationale au VIH. Ils ont également profité de ce rassemblement mondial unique pour souligner, auprès d'un public plus large, que l'épidémie continue de toucher ces communautés de manière disproportionnée.

L'un des principaux thèmes abordés lors de cet événement préliminaire à la conférence, le sixième du genre, a été la mise en œuvre des programmes sur le VIH. Parmi les questions évoquées figuraient les implications du nouveau modèle de financement plus simple et plus flexible du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, les obstacles persistants à l'accès à des services anti-VIH de qualité (comme la criminalisation et la discrimination), ainsi que les besoins en formation des prestataires de soins de santé. L'examen du lien entre les systèmes communautaires et les systèmes de santé au sens plus large en termes de réponse aux besoins des gays, des autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et des personnes transsexuelles a également été au cœur des débats.

Déclarations

« Il y a trop d'endroits dans le monde où les choses n'avancent pas. Je m'engage à mettre en avant les droits humains et l'inclusion contre l'exclusion. »

Chris Beyrer, Président élu de la Société internationale du sida

Déclarations

« Lorsque les choses fonctionnent, c'es généralement grâce aux communautés et aux personnes directement touchées. »

Peter Aggleton, Professeur d'éducation et de santé à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud et rédacteur en chef de Culture, Health and Sexuality

Déclarations

« Il sera impossible de mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030 si nous ne mettons pas les individus au cœur de notre approche et si les gens doivent se cacher en raison de leur sexualité. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA