Actualité

Tous inclus : mettre fin à l'épidémie chez les adolescents

20 juillet 2014

Les adolescents âgés de 10 à 19 ans figurent parmi les catégories les plus négligées par la riposte au VIH, alors que le sida est la deuxième cause de décès chez les adolescents dans le monde et la première cause en Afrique subsaharienne. Lors d'une réunion en marge de la 20e Conférence internationale sur le sida à Melbourne, en Australie, des adolescents et des jeunes, de hauts responsables gouvernementaux, des donateurs, des chercheurs et des prestataires de services pour la jeunesse se sont penchés sur les moyens ambitieux mais efficaces pour mieux protéger ce groupe très exposé.

Lors de la session du 20 juillet, intitulée Mettre fin à l'épidémie chez les adolescents, le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé a annoncé la création d'une initiative conjointe de l'ONUSIDA et de l'UNICEF baptisée All In (Tous inclus). Cette initiative vise à garantir que les adolescents infectés et touchés par le VIH ne sont pas laissés de côté. L'objectif est d'en faire un mouvement mondial pour combler les lacunes en matière de prévention et de traitement, qui se concentrera sur 25 pays représentant 90 % des décès liés au sida et 85 % des nouvelles infections chez les adolescents.

Afin de veiller à ce que le mouvement se construise à l'échelle locale et soit façonné par une implication pleine de sens du groupe ciblé, M. Sidibé a demandé aux adolescents et aux jeunes de s'engager et de contribuer à définir la marche à suivre pour All In.

Cet événement parallèle a donné l'opportunité d'échanger des informations et des idées, avec des présentations des données les plus récentes sur l'épidémie chez les adolescents, qui montrent que les connaissances exhaustives sur le virus, l'usage du préservatif, le dépistage du VIH et la couverture du traitement restent faibles dans la plupart des pays. Les jeunes vivant avec le VIH et touchés par le virus ont également fait part de leurs expériences et exhorté les responsables des gouvernements et des Nations Unies présents à en faire plus pour la riposte au sida.

Par ailleurs, les points forts d'un plan d'action pour la jeunesse, élaboré lors de l'événement préliminaire à la conférence sur la jeunesse organisé les 18 et 19 juillet, ont été évoqués. Ce plan est conçu pour veiller à ce que les jeunes soient au centre du mouvement mondial d'accélération des actions de sensibilisation, de politique et de traitement contre le sida.