Actualité

Éliminer les décès dus à la tuberculose : il est temps d'accélérer la riposte au VIH

20 juillet 2014

Durant ces dix dernières années, des progrès significatifs ont été enregistrés dans la riposte à la tuberculose (TB) liée au sida, avec une intensification des interventions intégrées contre la tuberculose et le VIH qui ont permis de sauver un nombre de vies estimé à 1,3 million entre 2005 et 2011. Cependant, la tuberculose a représenté 320 000 décès dus au sida en 2012, et la grande majorité des pays (plus de 80 %) ne fournissent toujours pas de traitement préventif antituberculeux à ceux qui en ont besoin.

Une consultation de haut niveau organisée le 20 juillet à l'occasion de la conférence AIDS 2014 à Melbourne, en Australie, a réuni des responsables de la riposte mondiale au VIH afin de travailler sur l'élimination des décès dus à la tuberculose, en accélérant la riposte au VIH et en mobilisant un engagement politique plus fort sur cette question critique mais souvent négligée.

Cette réunion a permis de faire le point sur les avancées dans la riposte régionale et mondiale et d'analyser les lacunes et les obstacles à l'élimination des décès dus à la tuberculose et au sida, avec des besoins critiques en outils de diagnostic de la tuberculose là où les soins sont dispensés et la simplification des protocoles thérapeutiques. Les participants ont également recensé les prochaines étapes cruciales, comme les possibilités de combler les lacunes en matière de recherche et promouvoir une innovation absolument impérative.

Organisée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la session était présidée par Hiro Nakatani, Sous-directeur général - VIH/sida, tuberculose, paludisme et maladies tropicales négligées à l'OMS. Parmi les participants figuraient Gottfried Hirnschall, Directeur du Département VIH/sida à l'OMS, Mark Dybul, Directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, l'Ambassadrice Deborah Birx, Coordonnatrice pour les États-Unis de la lutte mondiale contre le sida, Anthony Fauci, Directeur de l'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses, et Lucy Chesire, Directrice exécutive, TB Action Group, ainsi que des représentants gouvernementaux venus du Cambodge, d'Inde et du Viet Nam.

Déclarations

« Des progrès ont été réalisés et une grande partie concerne les pays fortement touchés d'Afrique australe. »

Gottfried Hirnschall, Directeur du Département VIH/sida, Organisation mondiale de la Santé

Déclarations

« Si 70 % des patients atteints de tuberculose et vivant avec le VIH connaissent leur état sérologique, il est inacceptable que seulement 50 % d'entre eux soient traités pour les deux maladies dans plusieurs pays d'Afrique subsaharienne. »

Deborah Birx, Coordonnatrice pour les États-Unis de la lutte mondiale contre le sida

Déclarations

« Toutes les communautés chargées de la santé publique doivent se rassembler dans l'intérêt des personnes souffrant de maladies multiples ou exposées à un tel risque. »

Mark Dybul, Directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme