Actualité

Union africaine : traduire les engagements politiques en actions

30 juin 2014

Les chefs d'Etat africains se sont engagés à soutenir les efforts pour mettre fin au sida, à la tuberculose et au paludisme en adoptant les recommandations formulées dans un rapport AIDS Watch Africa - y compris la priorité au sida, à la tuberculose et au paludisme dans les nouveaux objectifs de développement pour garantir que le financement international continu dédié à la riposte ne sera pas menacé - pendant le vingt-troisième Sommet de l'Union africaine qui a eu lieu du 20 au 27 Juin à Malabo, Guinée équatoriale.

Le rapport de SIDA Africa Watch, un instrument animé par l'Afrique pour encourager les leaders à se mettre en action et mobiliser les ressources nécessaires pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme de manière efficace, durable et responsable, souligne la nécessité d'un soutien international continu dans l'esprit de partage responsabilité et solidarité mondiale. Toutefois, il souligne également l'importance de développer des solutions vers un financement intérieur innovant pour la santé, et exhorte les pays à continuer de donner la priorité aux ripostes fondées sur les droits.

Lors de sa visite en Guinée équatoriale, M. Michel Sidibé a rencontré Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de Guinée équatoriale, où il s'est engagé à fournir une assistance technique de l'ONUSIDA pour contribuer à la réalisation d'une riposte au VIH plus efficace et coordonnée. M. Sidibé a également rencontré le président ougandais Yoweri Museveni qui a annoncé qu'il renverra pour révision au Parlement la loi controversée, à savoir la loi 2010 sur la prévention et contrôle du VIH/sida introduite le 19 mai.

Pendant ce temps à Malabo, M. Sidibé a également participé à l'Assemblée générale extraordinaire de l'Organisation des Premières dames d'Afrique contre le VIH/sida (OPDAS). Lors de l'Assemblée générale, les Premières dames ont lancé leur rapport d'activité, qui comprend des plans pour réduire le nombre de femmes infectées et affectées par le VIH dans leur pays, le rôle des guérisseurs traditionnels dans la réalisation de l'accès universel au traitement anti-VIH et la fourniture de contrôles prénatal et postnatal gratuits pour les femmes.

Déclarations

« L'Afrique s'engage à la réalisation d'un continent sans SIDA. »

Mohamed Ould Abdel Aziz, président de Mauritanie et président de l'Union africaine

Déclarations

« L'ONUSIDA est prête à faire en sorte que le travail convenu au niveau continental soit traduit en plans d'action régionaux et nationaux. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA