Actualité

Appel à la lutte contre la violence sexiste

10 mars 2014

Aishwarya Rai Bachchan, actrice et Ambassadrice itinérante internationale de l'ONUSIDA, a récemment accompagné le Dr Luiz Loures, Directeur exécutif adjoint de l'ONUSIDA, et le Dr VK Subburaj, Secrétaire du Département de contrôle du sida en Inde, pour une mission à Mumbai destinée à mettre en lumière l'impact de la violence sexiste et la nécessité de poursuivre l'intensification des efforts pour mettre fin aux nouvelles infections à VIH chez les enfants.

Organisée le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, cette mission a été l'occasion pour Mme Rai Bachchan de sensibiliser sur les questions en lien avec la violence sexiste et d'appeler à davantage d'actions en Inde en faveur de la promotion de l'égalité entre les sexes, de l'émancipation des femmes et du soutien aux personnes touchées par la violence sexiste. La délégation a visité le projet Dilaasa, premier centre d'urgence hospitalier public d'Inde conçu pour répondre aux besoins des femmes confrontées à la violence sexiste et aux violences au sein de leur foyer et de leur famille.

À l'échelle mondiale, les femmes sont 55 % plus susceptibles d'être séropositives au VIH lorsqu'elles sont victimes de violences de la part de leur partenaire intime. Une étude menée auprès de femmes mariées en Inde a montré que les violences physiques et sexuelles perpétrées par leurs époux étaient associées à une multiplication par quatre environ de la prévalence de l'infection à VIH.

Lors de la visite à la clinique Dilaasa, le groupe est allé à la rencontre du personnel et de femmes personnellement concernées par la violence sexiste. Ils ont pu constater l'importance de l'appui critique offert par le centre d'urgence, ainsi que l'indépendance que procure le centre en ouvrant l'accès à des services qui n'étaient pas disponibles jusqu'ici.

Dans le cadre de cette mission, Mme Rai Bachchan a également pu faire le bilan des avancées réalisées dans la lutte contre les nouvelles infections à VIH chez les enfants en Inde, une cause qui lui tient à cœur. Elle a visité le Bandra Bhabha Hospital, premier centre de santé intégré du pays où les femmes peuvent accéder à une large variété de services, y compris le traitement pour la prévention des infections à VIH chez les enfants et des conseils sur le VIH, ainsi qu'un accès aux soins et à l'appui en cas de violence sexiste. Elle s'est entretenue avec les femmes et les mères qui fréquentent le centre et lui ont expliqué de quelle manière le centre leur avait redonné l'espoir.

L'Inde est l'un des 22 pays qui représentent 90 % des nouvelles infections à VIH chez les enfants. En 2011, l'ONUSIDA et ses partenaires ont lancé un Plan mondial pour éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants à l'horizon 2015 et maintenir leurs mères en vie afin d'accroître les efforts dans les pays les plus touchés. En tant qu'Ambassadrice itinérante internationale de l'ONUSIDA, l'un des principaux rôles de Mme Rai Bachchan est de sensibiliser les gens à la lutte contre les nouvelles infections à VIH chez les enfants et d'appeler à l'intensification des efforts pour éliminer le VIH chez les enfants et maintenir leurs mères en vie.

Déclarations

« Un mouvement populaire en faveur de la protection des femmes et des filles contre les violences, y compris les abus sexuels, dirigé par des femmes, est en train d'émerger en Inde et dans le monde entier : nous devons en faire partie et le renforcer (...) Toutes les femmes, qu'elles soient riches ou pauvres, issues de pays en développement ou développés, professionnelles du sexe ou mères de famille, ont besoin d'un environnement sécurisé dans lequel elles peuvent vivre dans l'égalité des droits et faire des choix en matière de santé sexuelle et reproductive sans contraintes ni crainte de violences à leur encontre. »

Dr Luiz Loures, Directeur exécutif adjoint de l'ONUSIDA

Déclarations

« Je suis profondément bouleversée par ce que j'ai vu ici aujourd'hui et je félicite le personnel hospitalier pour son excellence. Je pense également que toutes les filles ont le droit de grandir dans un monde sans discrimination à leur égard due à leur sexe. Les filles et les femmes doivent être encouragées pour reconnaître l'égalité des chances qui existe au sein de la société actuelle et elles doivent être encouragées et soutenues pour faire des choix productifs et éclairés. Nous n'avons pas besoin de paroles de réconfort – NOUS AVONS BESOIN D'ACTION !! »

Aishwarya Rai Bachchan, Ambassadrice itinérante internationale de l'ONUSIDA