Actualité

Accord en faveur de l'accélération de la production locale de médicaments en Afrique

31 mars 2014

À l'occasion d'une réunion organisée le 30 mars à Abuja, au Nigéria, les responsables des Nations Unies et de l'Union africaine sont tombés d'accord pour s'unir afin de répondre aux défis auxquels est confrontée l'industrie pharmaceutique en Afrique pour renforcer la production locale de médicaments essentiels et faire avancer le continent vers la pérennité des programmes de traitement contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.

La réunion avait lieu en marge de la Septième réunion annuelle conjointe de la Conférence des Ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA) et de la Conférence des Ministres de l'Économie et des Finances de l'Union africaine.

L'Afrique dépend largement des médicaments étrangers, avec 70 % des médicaments importés ; la production locale de médicaments de qualité est donc impérative pour garantir les traitements vitaux en Afrique. La production locale aura de nombreux avantages, notamment une meilleure garantie de la qualité, des chaînes d'approvisionnement plus courtes et moins de ruptures de stock.

Compte tenu du fait que l'un des principaux défis de l'industrie pharmaceutique en Afrique réside dans la mise en place d'une agence de réglementation africaine, les participants ont convenu que leur prochaine réunion porterait sur cette question.

Déclarations

« L'accès à des médicaments abordables et de qualité est crucial pour parvenir à notre objectif commun de mettre un terme au sida et à la pauvreté extrême et de réduire le fardeau des autres maladies. La solidarité est essentielle et impérative en matière de santé mondiale. Il s'agit d'efficience économique. Il s'agit de sauver des vies. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Déclarations

« Je pense vraiment que nous devons travailler ensemble si nous voulons voir une industrie pharmaceutique durable se développer en Afrique. »

LI Yong, Directeur général de l'ONUDI

Déclarations

« Nous sommes sur la bonne voie. Je suis impressionné par le travail effectué par les communautés économiques régionales et les agences des Nations Unies. »

Onyebuchi Chukwu, Ministre de la Santé du Nigéria

Déclarations

« Nous devrions tenir compte de ce que les commissions économiques régionales ont réalisé, et nous appuyer dessus. »

Erastus Mwencha, Vice-président de la Commission de l'Union africaine

Déclarations

« Nous devons réaliser une étude de viabilité si nous voulons convaincre les banques africaines d'investir dans l'industrie pharmaceutique. »

Carlos Lopes, Secrétaire exécutif de l'UNECA

Déclarations

« Nous sommes les meilleurs défenseurs de la mise en œuvre du Plan de fabrication de produits pharmaceutiques pour l'Afrique. »

Paul Lartey, Fédération des Associations des industries pharmaceutiques africaines