Actualité

Les cliniques mobiles fournissent des services anti-VIH dans les zones reculées du Kirghizistan et en Arménie

15 mai 2014

Deux nouvelles cliniques mobiles données par le gouvernement de la Fédération russe fourniront des services de santé, y compris pour le VIH, aux personnes vivant dans les zones reculées du Kirghizistan et en Arménie.

Les cliniques données lors de la Quatrième conférence sur le VIH/sida en Europe de l'Est et en Asie centrale sont opérationnelles dans toutes les conditions climatiques et dans toutes les zones géographiques. Elles sont dotées d'équipements de diagnostic dernière génération. Elles peuvent être utilisées de manière indépendante ou en coopération avec d'autres établissements médicaux comme des hôpitaux de districts ruraux.

Les deux cliniques ont été achetées dans le cadre du Programme de coopération régionale pour l'assistance technique contre le VIH et les autres maladies infectieuses dans la Communauté des États indépendants qui a été lancé en 2013 par l'ONUSIDA et le Service fédéral de protection des droits des consommateurs et de surveillance du bien-être humain (Rospotrebnadzor), financées par le gouvernement de la Fédération russe. 

Déclarations

« Ces mini hôpitaux sur roues représentent un important moyen pour garantir que les personnes vivant dans les régions reculées aient un accès régulier aux services de santé essentiels, y compris le dépistage du VIH et les services de prévention. »

Gennady Onishenko, Assistant du Premier ministre du gouvernement de la Fédération russe

Déclarations

« Je suis impressionné par le niveau technique des équipements dans les cliniques. Nous espérons que de telles cliniques fourniront un accès aux services anti-VIH essentiels pour toutes les catégories de population, surtout pour les personnes les plus exposées au risque dans les régions reculées d'Arménie et du Kirghizistan. »

Luiz Loures, Directeur exécutif adjoint de l'ONUSIDA