Actualité

Papouasie-Nouvelle-Guinée: les communautés au centre de la riposte au sida

29 mai 2014

Les communautés les plus touchées par le VIH ont toujours été à l'avant-garde de la riposte à l'épidémie, de la mobilisation et d'inspirer les autres à agir. Lors de sa visite officielle en Papouasie-Nouvelle-Guinée qui s'est déroulée la dernière semaine de mai, Jan Beagle, Directeur exécutif adjoint de l'ONUSIDA a vu comment le leadership de la communauté fait la différence pour les personnes vivant avec le VIH dans le pays.

Les systèmes communautaires dans le pays sont basés sur le système de soins et de protection sociale traditionnel « wantok » (amis proches) qui est fondé sur la conviction que si l'un de vos « wantoks » est malade, vous devez prendre soin de lui. Ce système a permis aux communautés d'être plus réactives dans la prestation de services liés au VIH pour les personnes les plus dans le besoin, et ce d'une manière efficace, fondée sur les droits et de manière culturellement appropriée.

Lors d'une visite à la communauté Pari avec Dame Carol Kidu, ancien ministre du Développement communautaire et militante reconnue pour la lutte contre le sida, Mme Beagle a souligné l'importance du leadership communautaire dans la démonstration de l'acceptation des personnes vivant avec le VIH, la sensibilisation à la prévention du VIH et la lutte contre la stigmatisation et la discrimination.

Déclarations

« Nous devons maximiser la participation des personnes vivant avec le VIH ; leur engagement donne le pouvoir personnel et l'immédiateté aux efforts de lutte contre le sida, améliore les éléments techniques et la pertinence des programmes, permet le renforcement de l'adhésion plus large des personnes vivant avec le VIH et de la communauté en général et inspire les autres à agir. »

Dame Carol Kidu

Déclarations

« Zéro discrimination est le zéro le plus difficiles à atteindre. Nous avons besoin de modèles, de chefs, de conseillers, de femmes, nous avons besoin de tout le monde pour avoir le courage de rejeter la stigmatisation, la discrimination et la violence pour créer un environnement communautaire favorable pour les personnes vivant avec le VIH et pour ouvrir les discussions sur le VIH et les questions d'éducation sexuelle au niveau de la famille et de la communauté. »

Jan Beagle, Directrice exécutive adjointe de l'ONUSIDA

Déclarations

« Les femmes sont les tutrices dans nos communautés, elles doivent pouvoir comprendre les besoins des personnes vivant avec le VIH. Les connaissances sur le VIH doivent aller dans chaque maison de nos villages. Nous savons que des personnes sont en train de mourir du sida, mais nous n'en parlons pas. »

Marie Kidu, conseillère et membre de Women’s Fellowship, représentante de MKA Women