Déclaration à la presse

L'ONUSIDA se réjouit de l'annonce faite par le Fonds mondial d'un financement supplémentaire de 1,6 milliard de dollars pour la période 2012 2014

GENÈVE, 9 mai 2012—Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) se réjouit de l'annonce faite aujourd'hui par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme d'un financement supplémentaire de 1,6 milliard de dollars, qui permettra de mener de nouvelles missions au cours des trois prochaines années.

« Cela marque le début d'une ère nouvelle pour le Fonds mondial et je me réjouis de constater que la porte est désormais ouverte pour de nouveaux partenariats », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA. « Le Fonds mondial doit rester focalisé sur les réussites des pays et continuer à mobiliser des ressources pour que les pays puissent atteindre leurs objectifs et que davantage de vies soient ainsi sauvées. »

Les ressources disponibles pour lutter contre le VIH provenant de fonds internationaux ont diminué ces dernières années, ce qui empêche les pays d'intensifier leurs programmes. De nombreux pays ont réagi face à cette insuffisance des ressources en augmentant les dépenses intérieures consacrées à la riposte au VIH. Les incertitudes sur la disponibilité des ressources ont ralenti la prestation de services de prévention et de traitement du VIH.

Le regain d'intérêt pour une responsabilité partagée des donateurs et des gouvernements offre la possibilité de mettre en place de nouveaux partenariats qui permettront aux pays et aux communautés de prendre les devants pour établir leurs priorités afin d'atteindre les objectifs fixés pour 2015 dans la Déclaration politique des Nations Unies sur le sida de 2011.

Le Fonds mondial, dans son processus de réforme, doit continuer à donner la priorité aux pays. L'ONUSIDA exhorte le Fonds à allouer ces ressources supplémentaires aux pays aussi vite que possible. L'ONUSIDA continuera de travailler en étroite collaboration avec le Fonds mondial, les pays et les communautés pour veiller à ce que les ressources soient investies de manière transparente dans des programmes efficaces, éclairés par des données probantes, et qui produisent les meilleurs résultats possibles pour le bénéfice des populations.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org


Région/pays