Communiqué de presse

Avant la Journée mondiale de lutte contre le sida, les DG lancent un appel pour que l’on mette fin aux restrictions au voyage liées au VIH

Les chefs d’entreprises mondiaux contestent des politiques discriminatoires et mauvaises pour l’économie.

GENÈVE/NEW YORK, 28 novembre 2012 – À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2012, les directeurs généraux (DG) de certaines des plus grandes entreprises mondiales lancent un appel pour que l’on mette fin aux restrictions au voyage imposées aux personnes vivant avec le VIH. Plus de 40 DG ont signé un engagement sans précédent demandant l’abrogation immédiate de lois et de politiques en vigueur dans 45 pays où l’on continue d’expulser, de placer en détention ou de refuser l’entrée à des personnes uniquement parce qu’elles sont séropositives au VIH.

Les DG représentent près de 2 millions de salariés de secteurs allant des banques aux mines, des voyages à la technologie, ainsi que des sociétés telles que Johnson & Johnson, The Coca-Cola Company, Pfizer, Heineken, Merck, la National Basketball Association, Kenya Airways et Thomson Reuters.

« Les restrictions au voyage liées au VIH sont discriminatoires et mauvaises pour l’économie » a déclaré M. Chip Bergh, Président-directeur général de Levi Strauss & Co. « Les chefs d’entreprises mondiaux s’unissent pour s’assurer que l’on met bien fin à ces restrictions excessives. »

L’engagement des DG est une initiative du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), Levi Strauss & Co. et GBCHealth, coalition d’entreprises qui lutte contre les problèmes de santé mondiale.

« Les restrictions à l’entrée, au séjour et à la résidence de personnes vivant avec le VIH sont discriminatoires et constituent une violation des droits humains » a déclaré M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Chaque personne doit pouvoir jouir de la même liberté de mouvement. J’invite instamment tous les pays à supprimer les restrictions liées à la séropositivité au VIH. »

Les DG contestent les restrictions au voyage liées au virus car elles sont discriminatoires et parce que pour réussir dans l’économie mondialisée actuelle, les entreprises doivent pouvoir envoyer leurs salariés et leurs meilleurs talents à l’étranger, quel que soit leur statut sérologique VIH.

« Le moment est venu de supprimer les restrictions au voyage liées au VIH » a déclaré M. Kenneth Cole, PDG de Kenneth Cole Productions. « Je pense que si nous pesons collectivement de tout notre poids, nous pourrons favoriser une élimination de ces pratiques discriminatoires. »

Les États-Unis d’Amérique ont levé en 2010 leurs restrictions au voyage liées au VIH en place depuis 22 ans. D’autres pays, tels que l’Arménie, la Chine, Fidji, la Moldavie, la Namibie et l’Ukraine, ont aussi supprimé récemment ces restrictions. Pourtant, 45 pays continuent de refuser des visas d’entrée, de séjour, de résidence ou de travail à des personnes vivant avec le VIH. Ces pays abritent d’importants centres d’affaires internationaux.

« Les restrictions au voyage imposées aux personnes séropositives au VIH sont inutiles et limitent la capacité des individus et des entreprises à intervenir au sein d’un environnement professionnel réellement mondial » a indiqué M. Mark Bertolini, Président du Conseil d’administration et Président-directeur général d’Aetna.

La plupart des restrictions au voyage liées au VIH ont été imposées par les États dans les années 1980 lorsque l’on savait moins de choses concernant la transmission du VIH et qu’il n’y avait pas encore de traitement. Depuis lors, nous avons appris comment prévenir, gérer et traiter efficacement le VIH.

Les restrictions au voyage diffèrent selon les pays et peuvent porter sur une interdiction totale d’entrer pour les séropositifs au VIH ou une expulsion des étrangers une fois leur séropositivité découverte. Elles peuvent aussi prendre la forme d’un refus de visa de travail, d’une interdiction de séjours de courte durée pour des voyages d’affaires ou des conférences, et d’une opposition à des séjours de plus longue durée ou à la résidence en cas de mutation professionnelle et de programmes d’étude à l’étranger.

Initialement lancé lors de la Conférence internationale sur le sida 2012 de Washington D.C., l’appel des DG pour mettre fin aux restrictions au voyage liées au VIH est de nouveau promu à la veille de la publication par la Secrétaire d’État, Madame Hillary Rodham Clinton, d’un plan détaillant les buts et les objectifs de la prochaine phase du programme des États-Unis visant à atteindre une génération sans sida.

« Éliminer les restrictions au voyage liées au VIH est un plan gagnant-gagnant » a indiqué M. Michael Schreiber, Directeur général et Co-Président de GBCHealth. « C’est la bonne chose à faire tant du point de vue humanitaire que du point de vue économique. »

DG participants :

Aigboje Aig-Imoukhuede, Directeur général Groupe/DG, Access Bank Plc ; Mark Bertolini, Président du Conseil d’administration et PDG, Aetna ; Cynthia Carroll, DG, Anglo American plc ; Vincent A. Forlenza, Président du Conseil d’administration et PDG, BD ; Debra Lee, Présidente du Conseil d’administration et DG, BET Networks ; Andy Burness, Président, Burness Communications ; Lamberto Andreotti, DG, Bristol-Myers Squibb Company ; Muhtar Kent, Président du Conseil d’administration et DG, The Coca-Cola Company ; Richard Edelman, Président-directeur général, Edelman ; Mark R. Kramer, Fondateur et DG, FSG ; Glenn K. Murphy, Président du Conseil d’administration et DG, Gap Inc. ; Jonathan D. Klein, DG et Co-Fondateur, Getty Images ; John C. Martin, PhD, Président du Conseil d’administration et DG, Gilead Sciences, Inc. ; Karl-Johan Persson, DG, H&M Hennes & Mauritz AB ; Dr. Chris Kirubi, Président du Conseil d’administration, Haco Tiger Brands ; Jean-Francois van Boxmeer, Président du Conseil exécutif/DG, HEINEKEN NV ; Victor Y. Yuan, Président du Conseil d’administration, Horizon Research and Consultancy Group ; Bong Yong Dam, DG, Hub One International Company Ltd ; Jena Gardner, Présidente-directrice générale, JG Black Book of Travel ; Alex Gorsky, DG, Johnson & Johnson ; Kenneth Cole, DG, Kenneth Cole Productions ; Dr .Titus Naikuni, Docteur en médecine et DG, Kenya Airways Ltd ; Chip Bergh, Président-directeur général, Levi Strauss & Co. ; Kaushik Shah, DG/Administrateur, Mabati Rolling Mills Ltd ; Kenneth C. Frazier, Président du Conseil d’administration et DG, Merck ; Heather Bresch, DG, Mylan ; David J. Stern, Commissaire, National Basketball Association (NBA) ; Blake Nordstrom, Président, Nordstrom, Inc. ; Ji Yong, DG, Northeast Pharmaceutical Group Co., Ltd ; Douglas A. Michels, Président-directeur général, OraSure Technologies, Inc. ; Ian C. Read, Président du Conseil d’administration et DG, Pfizer Inc. ; Tzameret Fuerst, DG, Prepex ; Bob Collymore, DG, Safaricom ; Hiromasa Yonekura, Président du Conseil d’administration, Sumitomo Chemical ; Liam E. McGee, Président du Conseil d’administration et PDG, The Hartford ; James C. Smith, DG, Thomson Reuters ; Mikkel Vestergaard Frandsen, DG, Vestergaard Frandsen ; Philippe Dauman, Président-directeur général, Viacom ; Richard Branson, Fondateur, Virgin Unite ; Melissa Waggener Zorkin, DG, Présidente et Fondatrice, Waggener Edstrom Worldwide ; Andy Payne, DG, Wilderness Holdings Ltd ; David Sable, DG, Y&R ; William H. Roedy, Militant contre le sida et ancien Président du Conseil d’administration, MTVN International.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org


Contact

GBCHealth
Eve Heyn
tél. +12125841651 | +16463586237
eheyn@gbchealth.org


Région/pays



Schémas d'information