Communiqué de presse

Des dirigeants mondiaux s'engagent à mettre fin à l'épidémie de sida dans les villes d'ici 2030

MELBOURNE, 20 juillet 2014—À l'occasion d'une rencontre organisée par l'ONUSIDA dans la ville de Melbourne en Australie, des dirigeants mondiaux sont arrivés au constat que les villes et les décideurs locaux sont essentiels pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030. La réunion inaugurale intitulée « Cities for Social Transformation » a eu lieu en marge de la 20ème Conférence internationale sur le sida. Des maires et des représentants de 18 villes, des gouverneurs, d'éminents députés, des ministres de la Santé, un chef d'État et de grands professionnels de la santé ont assisté à l'événement.

Les dirigeants se sont engagés à intensifier les programmes de prévention, de traitement, de soins et d'appui et à répondre aux besoins des populations les plus exposées au risque d'infection par le VIH.

« Il est temps de se concentrer sur les épidémies locales, et les autorités municipales seront le moteur du changement. Elles possèdent les ressources et l'architecture nécessaires pour fournir les services sociaux et de santé », a indiqué Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA. « Elles sont le catalyseur de l'établissement de partenariats entre les communautés, la société civile et le gouvernement. Nous ne mettrons pas fin à l'épidémie de sida sans mobiliser la puissance des villes » a-t-il ajouté.

Ratu Epeli Nailatikau, président de la République des Îles Fidji, Nafsiah Mboi, ministre de la Santé d'Indonésie, Powes Parkop, gouverneur de Port Moresby, capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Dhlomo Sibongiseni, ministre de la Santé de KwaZulu-Natal, province d'Afrique du Sud et Robert Doyle, maire de Melbourne, ont partagé leurs expériences.

« C'est un honneur d'accueillir cette réunion inaugurale de maires sur l'action des villes. Il s'agit d'un moment important car je suis convaincu que les villes du monde - nos villes - ont un rôle central à jouer pour diriger le processus de lutte contre le VIH... et pour réaliser la vision d'une génération sans VIH », a déclaré le maire de Melbourne.

Les données actuelles montrent que 15 pays représentent 75% de nouvelles infections à VIH, la plupart étant constatées dans les centres urbains. On estime que 220 villes représentent plus d'un tiers de la prévalence du VIH dans le monde. Dans la région Asie et Pacifique, 30 villes concentrent plus d'un million de personnes atteintes d'une infection à VIH. 

ONUSIDA

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) guide et mobilise la communauté internationale en vue de concrétiser sa vision commune : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida. » L’ONUSIDA conjugue les efforts de 11 institutions des Nations Unies – le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et la Banque mondiale. Il collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour que la riposte au sida donne les meilleurs résultats possibles. Pour en savoir plus, consultez le site unaids.org, et suivez nous sur Facebook et Twitter.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA
Saya Oka
tél. +41 79 540 83 07 or +61 4 7507 1409
okas@unaids.org


Contact

ONUSIDA Bangkok
Artan Jama
tél. +66 94894 9235
jamaa@unaids.org


Région/pays



Galeries photo

Temps forts de la conférence AIDS 2014 (en anglais)

Veillée aux chandelles (en anglais)

Prix Ruban rouge 2014 (en anglais)

Les coulisses d'AIDS 2014 (en anglais)


Ressources

L'ONUSIDA à la conférence AIDS 2014

Discours : Une dernière colline à gravir

Site web de la conférence (en anglais)