Reportage

Nouvelle campagne en Sierra Leone pour stopper les nouvelles infections à VIH chez les enfants

21 décembre 2012

La Première dame de Sierra Leone, Madame Sia Nyama Koroma.

La Première dame de Sierra Leone, Madame Sia Nyama Koroma, a lancé une campagne nationale baptisée « Bon Pikin Wae Nor Get HIV » (Donner la vie sans VIH) pour prévenir les nouvelles infections à VIH chez les enfants.

La nouvelle initiative a été développée par le bureau de la Première dame en collaboration avec l'ONUSIDA, le Réseau de femmes vivant avec le VIH (Voix des femmes), le Programme national de lutte contre le sida et le Secrétariat national de lutte contre le sida. La campagne, dirigée par le réseau de femmes vivant avec le VIH, a pour objectif de sensibiliser les femmes en âge de procréer sur la prévention du VIH afin d'accélérer le recours aux services anti-VIH pour prévenir les nouvelles infections à VIH chez les enfants.

La disponibilité des services pour prévenir la transmission du VIH de la mère à l'enfant a augmenté de manière significative ces dernières années, toutefois la couverture n'est pas uniforme dans le pays. Cette campagne tentera d'aborder les écarts existants, essentiellement dans les zones rurales où la demande de service est encore faible.

Hormis l'augmentation de la demande de services prénatals, la campagne devrait aider à promouvoir la santé sexuelle et reproductive et les droits des femmes, à améliorer l'accès à la prophylaxie antirétrovirale chez les femmes séropositives et renforcer les capacités et la participation des femmes vivant avec le VIH dans la promotion de l'agenda national pour stopper les nouvelles infections à VIH chez les enfants en Sierra Leone.

Si nous voulons gagner la guerre contre le sida, nous avons besoin d'hommes et de femmes engagés pour nous rejoindre dans la campagne

La Première dame de Sierra Leone, Madame Sia Nyama Koroma

Lors du lancement, la Première dame en appelle aux femmes de Sierra Leone et au public en général pour qu’ils visitent les hôpitaux et les cliniques et se fassent dépister. Elle a souligné la nécessité de la participation masculine dans les services de soins prénatals. « Si nous voulons gagner la guerre contre le sida, nous avons besoin d'hommes et de femmes engagés pour nous rejoindre dans la campagne », déclare-t-elle.

Madame adija Sam Sumana, épouse du Vice-président de Sierra Leone, a souligné le manque d'éducation et d'information comme étant la cause principale de la propagation du VIH chez les jeunes filles. Elle encourage les parents pour garantir que les filles reçoivent l'éducation, mais aussi de décourager les grossesses chez les adolescentes et les mariages précoces.

Le Coordonnateur de l'ONUSIDA, Dr Job Sagbohan, a salué les efforts de la Première dame pour la promotion de la santé maternelle et pédiatrique ainsi que la responsabilisation des femmes et des filles pour leur développement économique et social. Il garantit l'engagement et le soutien continus de l'ONUSIDA dans la riposte au sida et dans la concrétisation de la vision Zéro nouvelle infection à VIH, Zéro discrimination et Zéro décès dû au sida d'ici 2015. « Les progrès sont possible lorsque nous nous réunissons pour une cause commune, avec une vision des objectifs clairs et des efforts intenses et durables, » dit-il.